Comment gérer son stress au travail ?

stress, stress au travail, gestion du stress, performance, bien etre, efficacite, stress professionnel

Laurine Stefanello

Co-Fondatrice et formatrice

S’il y a bien un lieu où l’on a pris l’habitude de vivre du stress, c’est bien au travail. 

Que vous travailliez en entreprise, en tant que salarié, manager, dirigeant… que vous soyez entrepreneur, freelance à votre compte, fonctionnaire ou tout ce que vous voulez, je pense que vous devez probablement avoir expérimenté a minima un de ces termes : stress, anxiété, pression…

Etant donné le temps qu’on y passe dans notre vie, ne serait-il pas pertinent et intéressant pour notre bien-être d’opérer quelques ajustements, d’appliquer certaines méthodes pour retrouver davantage de tranquillité plutôt que d’entrer dans une spirale infernale pour notre santé, à la fois mentale et physique ?

Parce qu’entre la fatigue, les insomnies et autres problèmes de sommeil, les troubles de concentration, les maux de ventre, les palpitations, les troubles de l’humeur, les burn out, les dépressions, l’augmentation des risques cardiaques … vous conviendrez qu’on préférera éviter de passer par ces chemin…

Et pour cela, il suffit parfois de nouvelles habitudes simples et répétées dans le temps pour faire une véritable différence et constater les effets sur notre état d’esprit global à long terme.

C’est quoi le stress ?

Sans vous faire un cours sur le stress, il me semble que tout part de là. N’y a-t-il pas meilleure stratégie de comprendre un système pour pouvoir par la suite agir dessus ?

Le stress intervient lorsque votre cerveau perçoit une menace potentielle. C’est une tension interne qui se produit pour faire face à une situation, un événement ou un imprévu.

Et attention, retenez bien cela : c’est votre perception (c’est-à-dire votre manière d’interpréter ladite situation) qui vient créer cette réaction physiologique et mentale. En d’autres termes, si votre cerveau perçoit plus d’inconvénients que d’avantages à une situation, il y aura très certainement du stress.

Sachant cela, nous réalisons que nous avons un certain champ d’action face au stress étant donné qu’il se révèle directement lié à notre regard, celui porté sur nous-même, les autres, le monde en règle générale.

La conscience de nos mécanismes internes ajoutée à une prise de hauteur portée sur les situations qui se présentent à nous peuvent ainsi nous permettre de réfléchir à une nouvelle manière de réguler notre stress.

Vous aurez aussi certainement remarqué que l’on parle beaucoup de « gestion », de « gérer son stress », un peu comme si l’on parlait de gestion de notre portefeuille mais cette expression est selon moi inexacte (même si on l’utilise car cela parle au plus grand nombre). Devenir un maître pour réguler son stress implique de se connaître soi-même, ses modes de fonctionnement. 

Quelles sont les causes du stress au travail ?

Entre le réveil qui n’a pas sonné, les bouchons sur la route du travail, la surcharge de travail, le manque d’autonomie, les conflits avec les collègues, les clients, la hiérarchie, la nounou qui tombe malade, les clients plus ou moins agréables … 

Un article ne suffirait pas à énumérer toutes les potentielles sources de stress.

Selon l’Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles (INRS), « on parle de stress au travail quand une personne ressent un déséquilibre entre ce qu’on lui demande de faire dans le cadre professionnel et les ressources dont elle dispose pour y répondre. »

Il rajoute que les situations de stress au travail sont parfois niées ou attribuées à la « fragilité ou à l’inadaptation au poste ».

« Si des facteurs de stress liés au travail sont mis en évidence, des mesures de prévention adaptées permettront en priorité de les supprimer ou, au moins, de les réduire. »

Si tel est le cas, l’employeur a en charge d’« assurer la sécurité et de protéger la santé mentale et physique de ses salariés au travail ». Afin d’agir en priorité sur les causes du stress plutôt que sur les symptômes, il doit privilégier des « actions de prévention collective ».

Si vous êtes à votre compte, vous aurez compris que personne à part vous n’ira établir de cadre pour vous permettre de retrouver plus de sérénité, vous êtes seul capitaine à bord et il vous appartient d’établir les mesures nécessaires pour prendre soin de vous.

Comment se débarrasser du stress au travail ?

1. Un bon mindset dès le matin

Quand on regarde de plus près, nombreux sont les jours où, même avant d’avoir franchi le seuil de l’entreprise, notre cerveau est déjà en surchauffe : le petit déjeuner avalé en vitesse, les enfants à déposer à l’école, le temps perdu dans les bouchons… le stress s’est déjà trouvé un chemin.

Une solution ?

Commencez donc par prendre le temps de déjeuner sainement et choisissez, en conscience, d’adopter une attitude positive, de porter votre regard sur les éléments de votre quotidien qui vous apporte de la joie, du plaisir. Levez-vous quelques minutes plus tôt afin de pouvoir prendre le temps. Durant votre trajet à l’aller, mais aussi au retour, écoutez des musiques qui vous apaisent. Vous arriverez plus détendu.

2. Soigner son organisation

Une bonne organisation peut réduire de façon significative votre stress et augmenter votre productivité.

Afin de soulager la charge mentale que vous pouvez porter face à toutes les tâches que vous devez accomplir, faites à la fin de chaque journée de travail une to-do list des tâches que vous aurez à réaliser le lendemain. Attention, pas besoin de la surcharger non plus. Allez à l’essentiel ! Le but est d’arriver à la terminer. Si vous inscrivez trop de tâches ou que vous instaurez des délais trop courts, le stress sera toujours présent.

Ces listes ne parleront pas à tous c’est certain seulement je ne peux que vous conseiller d’externaliser, de poser par écrit tout ce qui peut alléger votre tête.

Egalement, apprenez à planifier correctement vos rendez-vous professionnels, vos réunions afin de ne pas être pris(e) de court : arriver au bureau à 8h30 stressé et avoir un rendez-vous client 15 min plus tard peut vous placer en difficulté.

3.Aménager son espace de travail

On y pense rarement mais l’environnement de travail prend une place essentielle dans le maintien de notre bien-être. De la même façon que vous aimez dormir dans des conditions propices au sommeil, un environnement de travail adapté favorise l’efficacité.

Malheureusement, l’inconfort physique constitue un facteur de stress bien trop sous-estimé, car votre corps est placé sous tension.

Ce peut être un fauteuil sur lequel vous êtes mal assis, une table trop basse, un bureau surchargé, un mauvais éclairage, un environnement particulièrement bruyant etc.

En tant qu’employeur, il est important de fournir un cadre de travail calme et confortable à vos salariés.

En tant que salarié, réglez la hauteur de votre siège, la luminosité de votre écran, le son de votre téléphone, veillez à conserver un bureau propre, organisé de telle manière à faciliter vos tâches.

Si vous êtes en télétravail ou à votre compte et que vous travaillez à la maison, les mêmes conseils s’appliquent pour vous. Le temps que vous perdrez à aménager un espace de travail confortable sera du temps de gagné et améliorera votre efficacité et bien être de façon significative.

4. Éviter le multitasking

Contrairement aux idées reçues,  le multitasking n’est pas un moyen efficace pour  maximiser votre temps et vos performances.

Traiter le dossier d’un client, répondre en même temps aux mails qui s’accumulent dans votre boîte de réception, ouvrir 2 nouveaux onglets pour répondre à une question que vous pose votre collègue d’à côté  … tout cela surcharge votre activité cérébrale et génère du stress, même si ce n’est pas forcément flagrant.

Une solution efficace peut être de fragmenter votre temps de travail.

Par exemple, réservez-vous des plages horaires uniquement dédiées à certains types de tâches, le matin, l’après-midi ou en fin de journée en fonction de vos meilleurs créneaux d’efficacité. Observez-vous au maximum afin de déterminer un emploi du temps qui vous corresponde et qui vous permette de mettre la bonne énergie au bon endroit, au bon moment.

Restez concentré sur une seule et même tâche, vous verrez que vous serez bien plus efficace. D’ailleurs, n’hésitez pas à mettre sur off les notifications de vos mails et réseaux sociaux.

5. Bouger, faire du sport !

Votre corps n’est pas fait pour rester statique, assis sur un fauteuil sur la journée. Ainsi, chaque mouvement que vous faites pour sortir de cette immobilité ne peut vous faire que du bien.

Changer de position régulièrement, marcher jusqu’au bureau de vos collègues, faire des étirements, pratiquer une activité physique (pas d’obligation de faire du sport intensément, un peu de marche peut suffire) pendant vos pauses ne peuvent qu’être bénéfique pour lutter contre le stress… soyez créatif pour bouger quelques minutes toutes les heures.

6. Mieux communiquer

Être le plus clair possible sur les exigences, les objectifs attendus permet d’éviter de nombreux moments de solitude et de reproches de la part de la hiérarchie.  La communication est une clé essentielle pour clarifier les besoins, les attentes, les stratégies.

Pour travailler plus efficacement, faciliter les échanges, attribuer des tâches claires et optimiser le temps, de nombreux outils de communication et de gestion de projet existent tels que Slack, Monday …  

S’agissant des retours négatifs, il semble impossible que vous y échappiez dans votre vie professionnelle. Le tout est, d’une part d’apprendre à les communiquer, de l’autre d’apprendre à les accueillir. Le feedback est un art qui fait toute une différence dans nos rapports professionnels.

Dans ce sens, privilégiez les retours directs plutôt que d’aller partager votre mécontentement à tout le monde excepté le principal intéressé.

Quoiqu’il en soit, n’oubliez pas de prendre de la hauteur et de relativiser autant que vous le pouvez !

7. Trouver un équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle

Avec les ordinateurs, les mails, les réseaux de communication, il est de plus en plus fréquent d’emporter notre travail à la maison et vice-versa.

Trouver un équilibre entre ces deux sphères peut vous être particulièrement favorable afin de ne pas répercuter les enjeux de l’un au sein de l’autre.

Pour cela, commencez par minimiser les impacts de l’un sur l’autre : couper les mails, ne pas prendre les appels de vos clients sur vos temps personnels, soyez attentif à où voyagent vos pensées (lorsque vous êtes en famille, êtes-vous présent et disponible à vos proches ou la tête dans votre dossier de la veille ? )…

Cela passe par fixer des limites, apprendre à dire non aux sollicitations extérieures, aux tâches ou aux projets supplémentaires qui pourraient déséquilibrer vos domaines de vie et à terme vous submerger.

8. Demander de l'aide

Même si beaucoup de personnes ont tendance à vouloir gérer leur stress au travail seules, il arrive un moment où le niveau est tel que continuer de la sorte peut réellement devenir délétère.

Faire preuve d’humilité et se tourner vers les autres pour demander de l’aide, du soutien peut réellement vous changer la vie. Si vous vous sentez submergé, sollicitez vos collègues, votre équipe, parlez en à votre supérieur hiérarchique, partagez la charge de travail, faites vous accompagner par un professionnel compétent (sophrologue, hypnothérapeuthe, coach etc.), formez vous pour apprendre des techniques de gestion du stress (formations sur la gestion du stress au travail, des pratiques de respiration, de méditation etc).

Conclusion

En conclusion, le stress au travail est une réalité omniprésente dans nos vies professionnelles.

Cependant, il est crucial de mettre en place des mesures pour préserver notre bien-être mental, physique et diminuer l’impact du stress au quotidien.

Comprendre les mécanismes du stress et l’influence de notre perception est essentiel pour réguler notre réaction vis à vis des situations stressantes.

Les employeurs ont la responsabilité de prévenir et de réduire les facteurs de stress liés au travail, tandis que les travailleurs indépendants doivent prendre soin d’eux-mêmes en adoptant des pratiques bénéfiques.

Des solutions concrètes incluent l’adoption d’un mindset positif dès le matin, une bonne organisation du travail, l’aménagement d’un espace de travail confortable, l’évitement du multitasking, l’importance de bouger régulièrement, d’adopter une bonne hygiène de vie, une communication claire et la recherche d’un équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle.

Enfin, il est essentiel de demander de l’aide lorsque le niveau de stress devient trop élevé, en se tournant vers des collègues, des supérieurs hiérarchiques ou des professionnels compétents. En appliquant ces ajustements, il est possible d’atteindre une plus grande tranquillité d’esprit et de préserver notre bien-être global.

Vous souhaitez faire bénéficier à vos équipes d’une formation qui regroupe gestion du stress, gestion des émotions, amélioration  de la communication ? Découvrez notre formation tout en un !

Tu souhaites aller plus loin ?

Nous avons un 🎁 pour toi : une mini bible sur la gestion du stress !

Elle te permettra notamment de:

  • comprendre comment fonctionne le stress
  • tester des pratiques efficaces pour le réguler
  • tirer parti des technologies pour vivre plus de stabilité émotionnelle
Mock up stress gratuit
Retour en haut