L’importance des soft skills dans le leadership et la gestion d’équipe

L'importance des soft skills dans le leadership et la gestion d'équipe

L'importance des soft skills dans le leadership et la gestion d'équipe

skills
Inès

Inès Ben Njima

Co-Fondatrice et formatrice

Dans un monde de plus en plus compétitif, les compétences techniques ou hard skills, ne suffisent plus pour garantir le succès d’un leader ou la performance d’une équipe. Les compétences soft skills, ou compétences douces, jouent alors un rôle crucial dans la création d’environnements de travail harmonieux et productifs. 

Preuve en est, côté entreprises, elles sont 80% à penser que les “soft skills” ont un rôle de plus en plus important à jouer dans leur succès (enquête LinkedIn de 2019 auprès de 5 000 professionnels dans 35 pays).

Ces compétences, qu’on lie souvent à l’intelligence émotionnelle, à la communication, et à la gestion des relations interpersonnelles, sont devenues indispensables pour tout bon leader ou gestionnaire d’équipe. 

Cet article explore justement l’importance des soft skills dans le leadership et la gestion d’équipe, en vous offrant des exemples concrets et des stratégies pour les développer.

Que veut dire soft skills ?

Quelle est la définition de “soft skills?”

Il existe de nombreuses définitions du terme soft skills tant il est complexe de l’expliquer, cependant on retiendra la définition donnée par le dictionnaire d’Oxford qui les définit comme les attributs personnels qui permettent à quelqu’un d’interagir efficacement et harmonieusement avec d’autres personnes

Littéralement traduites comme “compétences douces”, on peut donc en déduire que les soft skills, contrairement aux hard skills qui sont des compétences techniques spécifiques à un métier, sont, quant à elles, des aptitudes comportementales et relationnelles

On parle donc en matière de savoir-être lorsqu’on fait référence aux soft skills alors qu’on parle en matière de savoir-faire lorsqu’on fait référence aux hardskills.

Ces compétences sont transversales car elles peuvent s’appliquer à tous les métiers et à de nombreuses situations. Elles sont liées à la personnalité, aux qualités humaines et aux comportements d’une personne. Elles sont donc en partie innées mais peuvent également s’acquérir avec l’expérience, les activités extrascolaires ou les formations de développement personnel. 

Ce sont donc des compétences à maîtriser, d’autant que nous faisons face à des avancées majeures qui mènent à l’obsolescence des compétences professionnelles

Existe-t-il une liste de soft skills à maîtriser ? 

Souvent énumérées dans les offres d’emploi dans la mention “Profil du candidat“, elles font maintenant parti intégrante du processus de recrutement.  

Nous pourrions établir une liste à n’en plus finir, mais nous avons identifier les soft skills qui nous paraissent incontournables à maîtriser, les soft skills les plus recherchées par les entreprises en 2024

  • La communication 

  • La résolution de problèmes

  • Le Leadership 

  • L’adaptabilité 

  • L’auto motivation

  • L’intelligence émotionnelle

  • La gestion du temps

  • L’organisation

  • La gestion du stress

  • La créativité 

On pourrait en citer d’autres comme travailler en équipe, l’empathie, la résilience, la gestion des émotions ou encore la pensée critique

Certains sont même allés jusqu’à faire une liste de 100 soft skills importantes pour réussir sa carrière professionnelle, sa recherche d’emploi ou son projet d’entreprenariat

Quelles sont les soft skills essentielles pour le Leadership ?

“Le leadership est un art faisant appel à la sensibilité et aux convictions de celui qui l’incarne.”

Fréderic Oudéa / Leadership d’Eric-Jean Garcia

Les soft skills communication

Pour être un bon leader, il faut être un bon communicant. En effet, la communication est la pierre angulaire du leadership efficace.

Or, 69 % des managers déclarent ne pas être à l’aise pour communiquer avec leurs employés

Maîtriser les bases de la communication peut donc s’avérer très utile pour le management d’une équipe performante

Une communication efficace se traduit par une transmission d’informations et d’idées de manière claire, et par une écoute active des membres de l’équipe 

Les managers doivent donc réussir à utiliser des techniques de communication qui encouragent la participation et la transparence. Par exemple, le fait d’organiser des réunions régulières où chaque membre de l’équipe peut exprimer ses idées et ses préoccupations. 

Cela permet de créer un dialogue ouvert où chacun se sent écouté et valorisé, d’améliorer la cohésion et la performance de l’équipe.

Une communication efficace compte de nombreux avantages en plus de ceux déjà cités car elle permet alors de réduire les malentendus, de renforcer la confiance envers le manager et donc de développer une culture d’entreprise forte.

Elle améliore également la collaboration au sein des équipes et entraîne des dynamiques de motivation, et donc à un environnement de travail plus engagé et innovant.

Tous ces éléments font de la communication, un ingrédient clé pour le leadership.

D’ailleurs, un outil de communication permettant au leader de communiquer efficacement est le DISC. Plus d’informations dans cet article

Les soft skills motivation et engagement

On pourrait définir la motivation comme l’ensemble des éléments qui nous poussent à atteindre nos objectifs et à aller de l’avant pour donner le meilleur de soi.

Appliquée au monde du travail, il s’agit de l’ensemble des éléments qui poussera un salarié à adopter un comportement efficace en entreprise pour accomplir ses tâches

Il s’agit donc d’un enjeu non négligeable pour l’employeur car il joue un rôle crucial dans l’efficacité d’une entreprise.

On comprend donc que la motivation est un sentiment personnel que chacun peut avoir ou non en fonction des éléments, et qu’insuffler de la motivation peut s’avérer être une tâche ardue. 

Or, savoir motiver les autres est une soft skill que tout leader devrait avoir. 

Pour Nelson Mandela, être un leader signifie influencer, motiver, et habiliter les autres à contribuer à la réussite des organisations. On parle même de méthode Mandela lorsqu’on souhaite transmettre ce qu’est le leadership.

Pour motiver les membres de son équipe et avoir un impact en tant que leader, il faut prendre conscience de leurs moteurs et créer son discours autour de ça. 

Un leader devra inspirer pour créer une résonance et motiver son équipe. Il devra créer un climat où les membres se sentent non seulement autorisés à contribuer, mais également inspirés à apporter leurs idées, leurs compétences et leur créativité pour atteindre les objectifs communs.

L’intelligence émotionnelle aide également les leaders à influencer positivement leur équipe et à créer un climat de confiance et de respect, où les employés se sentent valorisés et motivés à donner le meilleur d’eux-mêmes.

D’ailleurs si vous manquez vous-mêmes de motivation, voici un article qui peut vous aider : 8 conseils pour (re)trouver la motivation au travail.

Les soft skills prise de décision

Dans un monde où tout va très vite, les leaders n’ont pas d’autres choix que de s’adapter et de prendre des décisions rapides et efficaces. Ils ont une lourde charge sur leur épaules car ils doivent prendre des risques pour leur équipe et leur entreprise en ne sachant pas si leur décision sera la bonne.  

Ils doivent être capables de prendre des décisions équilibrées, en tenant compte des divers éléments en leur possession. En cela, la capacité d’analyse ainsi que l’aptitude à arbitrer entre plusieurs options facilitera la prise de décision. 

Dès lors, un leader doit être capable de comprendre les différents points de vue et être prêt à s’adapter aux changements. 

La flexibilité et l’adaptabilité sont donc essentielles dans la prise de décision. 

Par exemple, un leader qui peut s’adapter rapidement à de nouvelles informations et ajuster sa stratégie en conséquence est mieux équipé pour guider son équipe à travers les incertitudes.

A ce sujet vous trouverez plusieurs astuces pour prendre les bonnes décisions dans cet article

Quelles sont les soft skills essentielles pour la gestion d'équipe ?

Les soft skills ouverture d’esprit et empathie

Etre ouvert d’esprit c’est savoir mettre ses aprioris de côté pour tenter de comprendre et aller de l’avant. C’est savoir écouter les nouvelles idées, les opinions différentes des nôtres, c’est aussi sortir de sa zone de confort.  

En tant que leader, il vous faudra veiller à ce que vous ayez cette ouverture d’esprit et à l’inculquer à vos collaborateurs. C’est une compétence essentielle dans la gestion d’équipe et ce, dans tous les domaines professionnels.  

“Il n’est jamais trop tard pour renoncer à vos préjugés.”

Henry David Thoreau

Si le leader et son équipe sont ouverts à la différence et à travailler avec des personnes différentes d’eux, cela ne pourra que favoriser la tolérance, l’inclusion, l’échange d’idées et le partage. On entre ainsi dans un cercle vertueux où la créativité et l’innovation sont stimulées

En effet, l’ouverture d’esprit dans la gestion d’équipe contribuera à trouver des solutions innovantes aux défis quotidiens car la diversité des perspectives et des approches permet une meilleure compréhension des problèmes, et de trouver des solutions qui peuvent sortir de l’ordinaire en sortant des sentiers battus et des limites qu’on se fixe habituellement sans en avoir conscience. 

L’empathie est une des compétences qui vient avec l’ouverture d’esprit. 

Avoir de l’empathie c’est savoir se mettre à la place de l’autre, apprendre à comprendre l’autre dans sa carte du monde.  C’est aussi s’intéresser à l’autre et ce qu’il ressent.

Il s’agit d’une compétence indispensable pour devenir un leader influent qui souhaite mobiliser ses troupes et les comprendre. 

En effet, lorsqu’un leader est empathique, 76% des salariés se déclarent plus engagés, 61% sont plus susceptibles d’innover, 86% trouvent un équilibre vie pro vie perso. 

L’empathie peut également servir à tout individu ou qui souhaite mener à bien une négociation, vendre un produit, résoudre un problème, gérer un projet de transformation etc. 

Une étude publiée dans Evolutionary Biology affirme que dans une équipe, l’empathie crée un cercle vertueux, elle sert à tisser des liens, à créer une réelle cohésion d’équipe et un environnement de travail agréable. Cela a un fort impact sur l’avancée des projets et les performances individuelles des collaborateurs. Il s’agit donc d’un élément essentiel pour une équipe performante. 

Les soft skills collaboration et esprit d'équipe

Parmi les comportements qu’un leader doit encourager, on retrouve la culture de collaboration où chaque membre se sent inclus et valorisé, en reconnaissant par exemple, les contributions de chacun, en établissant des objectifs communs et en facilitant la coopération. 

L’esprit d’équipe est une soft skill très recherchée en entreprise car elle constitue la pierre angulaire de tout travail en équipe. Elle implique un mélange de compétences non techniques comme de la communication, de l’intelligence émotionnelle.

Avoir un esprit d’équipe, c’est travailler en équipe dans le but d’atteindre un objectif commun. C’est ne pas penser qu’à soi mais au groupe, à l’équipe, à l’entreprise dans lesquels on évolue. 

L’esprit d’équipe, ça se cultive et ça ne s’acquiert pas forcément du jour au lendemain.

Afin de faire perdurer un esprit d’équipe dans une équipe, la capacité de collaborer dans un groupe est indispensable. 

Vous avez déjà sûrement du entendre cet adage qui dit “seul on va plus vite, mais ensemble on va plus loin”.

Partager ses connaissances, aider les membres du groupe en cas de difficulté, avoir envie que le groupe réussisse, et faire passer ses ambitions individuelles au second plan, voilà ce qu’est la collaboration. 

Lorsque l’on travaille en groupe, on a tous des choses à s’apporter, c’est ce qui fera la richesse des résultats obtenus. Il ne faut donc pas être avare de contribuer à la performance collective. 

Vous voulez encore plus d’astuces pour collaborer efficacement en équipe ? Voici notre article sur le sujet ! 

Les soft skills gestion des conflits

Il faut savoir que les conflits ne sont pas indéfiniment évitables. Il est logique que des conflits surviennent dans toute équipe car nous sommes humains avant tout, nous pouvons ne pas être sur la même longueur d’ondes, être en désaccord, mais il ne faut pas que la situation s’enlise.

Alors plutôt que de dire qu’il faudra éviter les conflits, on dira qu’il faut pouvoir les gérer de la manière la plus efficace possible pour ne pas que la situation s’envenime. C’est ce qui détermine la dynamique de l’équipe. 

Lorsqu’une situation conflictuelle survient dans une équipe, le manager doit pouvoir gérer ce conflit à l’aide de ses compétences en diplomatie, en négociation et en patience pour le résoudre de manière constructive. 

Pour ce faire, le manager doit être à l’écoute de chacun des collaborateurs, essayer de comprendre leur point de vue et l’origine du problème. En faisant cela, il prend en compte les remarques de chacun, mais attention, toujours avec une attitude neutre, sans prendre position, pour ensuite trouver une solution qui arrange les personnes concernées. Les membres de l’équipe se sentent ainsi écoutés et considérés, et il est plus facile de leur faire accepter une décision.  

Il devra donc aborder ce conflit avec une attitude ouverte et chercher des solutions gagnant-gagnant pour transformer une situation potentiellement négative en une opportunité de croissance et de renforcement des relations.

Comment développer ses soft skills management ? 

Des activités de team building et des ateliers peuvent venir renforcer les compétences soft skills du manager au sein de l’équipe ainsi que celles des collaborateurs.

Les formations soft skills 

Vous l’avez compris, un employeur qui mise sur le développement de soft skills dans son entreprise, contribue à l’épanouissement professionnel de ses employés ainsi qu’à la performance durable de l’organisation.
Votre mission consiste alors à trouver par quels moyens vous pourrez vous en assurer. 

Un employeur peut alors proposer des parcours de formations soft skills d’un ou plusieurs jours au cours desquels les softskills les plus importantes au travail seront abordées. 

Il peut également proposer des ateliers soft skills un peu plus courts pour se concentrer sur un ou deux soft skills à aborder. 

De plus, il peut prévoir des sessions de teambuilding sous forme de jeux, avec pour objectif la collaboration et le travail en équipe.

Enfin, des sessions de coaching peuvent être organisées de manière individuelle pour aider les employés à améliorer leurs compétences interpersonnelles. 

Ce sont également d’excellents moyens pour intégrer de nouveaux collaborateurs.

Les thèmes pouvant être abordés sont nombreux du fait de la multitude de soft skills existant à ce jour, mais cela peut être par exemple des thématiques liées à l’intelligence émotionnelle ou la gestion du stress pour exceller dans les interactions professionnelles. 

La pratique des soft skills

La théorie c’est bien mais la pratique c’est mieux ! 

En tant que leader, votre rôle est crucial dans le développement des soft skills.

Si vous avez fait tout ce qui était en votre pouvoir pour contribuer au déploiement des soft skills dans votre entreprise mais également pour vous-même, c’est déjà un premier pas de fait, mais il faudra encore passer à l’action. 

Alors ne vous arrêtez pas là !

Encouragez vos équipes à appliquer ce qu’ils ont appris lors de formations, de projets collaboratifs, de simulations, de jeux de rôle etc. 

En d’autres termes, faites en sorte qu’ils puissent développer leurs soft skills également par la pratique et l’application de toutes les notions apprises dans des situations réelles

Créez un environnement qui valorise et récompense ces compétences, en intégrant les soft skills dans les critères de performance de l’entreprise et en offrant des opportunités de développement professionnel. 

Conclusion

Les soft skills se révèlent être des atouts indispensables pour les leaders et les équipes

En complément des compétences techniques, ces aptitudes comportementales et relationnelles permettent de créer des environnements de travail harmonieux et productifs, et sont de plus en plus valorisées par les entreprises. 
Elles permettent d’améliorer la communication, de renforcer la motivation et l’engagement, et de faciliter la gestion des conflits et une prise de décision efficace. 

Intégrer les soft skills dans son développement professionnel n’est pas seulement bénéfique, c’est devenu indispensable pour évoluer dans un milieu de travail dynamique et en constante évolution. Les leaders qui sauront cultiver ces compétences seront mieux équipés pour relever les défis de demain et guider leurs équipes vers le succès.

Leur développement passe non seulement par des formations et des ateliers dédiés, mais aussi par une pratique continue et un environnement propice à l’apprentissage et à l’application de ces compétences.

Vous êtes intéressés pour suivre une formation soft skills ou un atelier soft skills contactez-nous

Nous proposons des ateliers bien être au travail, qualité de vie au travail (QVT) en présentiel à Lyon ou à distance autour du bien être, de la santé mentale, de la communication, la cohésion de groupe etc.

Retour en haut