8 conseils pour (re)trouver la motivation
au travail

motivation, travail, professionnel, performance, efficacité, motivé
Inès

Inès Ben Njima

Co-Fondatrice et formatrice

La motivation au travail, cette étincelle qui nous pousse à donner le meilleur de nous-mêmes, peut parfois vaciller. En effet, avec les journées à rallonge que nous vivons, le manque de vision sur l’avenir, il est normal de ressentir un coup de mou de temps en temps. 

Une routine monotone, des objectifs flous, un manque de challenge ou simplement une période de baisse d’énergie, peuvent nous amener à perdre de vue ce qui nous pousse à accomplir notre travail avec enthousiasme. 

Cependant, retrouver cette motivation n’est pas insurmontable et la bonne nouvelle c’est que cela ne dépend que de vous ! 

Il existe des stratégies efficaces pour (re)trouver cette envie qui vous fera briller dans votre environnement professionnel. Dans cet article, nous allons en explorer huit qui vous guideront pour vous créer un espace de motivation durable. 

Alors, prêt à renouveler votre passion pour ce que vous faites et à redonner du sens à votre carrière professionnelle ? 

Redéfinir ses objectifs

Avoir des objectifs clairs et significatifs peut raviver votre passion et vous donner un but stimulant et atteignable à poursuivre. 

Attention ce but ne doit pas être trop facile ou à l’inverse trop difficile. 
En effet, si on a un projet challengeant et dans nos cordes, le fait de l’atteindre va booster notre confiance et notre motivation. 
En revanche, si la mission est trop difficile, le risque est de très vite se sentir submergé et d’être renvoyé à un feedback négatif de nous-même. Travailler dans ces conditions est source de stress et détruit la motivation à terme.

L’idée est alors de prendre du recul et d’évaluer vos objectifs professionnels. Demandez-vous si ces objectifs sont encore pertinents pour vous. 

Redéfinissez-les de manière à ce qu’ils reflètent vos valeurs et vos ambitions actuelles.

Comment définir ses objectifs ?

Un outil peut vous aider : le Cercle des objectifs 

 

Louise Charbonneau, CQPNL
(Centre québécois de programmation neuro linguistique)

 

Cet outil propose un cadre méthodologique et visuel pour classer nos objectifs en privilégiant les formulations positives

Au lieu de s’attarder sur ce que nous ne voulons pas ou plus, énoncer clairement ce que nous voulons obtenir est un exercice favorisant la motivation. 

Grâce à cet outil vous allez clarifier et affiner la formulation de votre objectif afin d’atteindre un meilleur alignement avec vos besoins et valeurs, et ainsi, gagner en efficacité dans l’action

Commencez par décrire la situation à un tiers. Puis prenez un papier et dessinez un cercle. Inscrivez autour de ce cercle tout ce que vous ne voulez pas ou plus. Pour chacun de ces éléments, inscrivez au centre du cercle ce que vous voulez à la place. Découpez l’extérieur du cercle, que vous pouvez détruire en confettis, pour ne garder que votre objectif. 

En agissant ainsi vous contractez un engagement en tête-à-tête avec vous-même, cet engagement devient tangible, et la motivation perdue est retrouvée.

 

Etablir des mini-objectifs

Nous venons d’en parler, définir des objectifs est source de motivation. 

Cependant bien souvent, avant d’arriver à l’objectif final, nous devons passer par plusieurs étapes primordiales. Le piège est qu’une fois la première étape réalisée nous n’avons toujours rien à barrer dans notre to do list, on n’en voit pas le bout et on tend vers la procrastination.  

Alors comment y remédier ?

Tout simplement en divisant vos objectifs en étapes plus petites et réalisables. 

Inscrivez ces objectifs dans votre to do list ou dans votre agenda, cela vous permettra d’y voir plus clair, d’établir des priorités et de vous fixer des deadlines à respecter.

Une fois le mini-objectif réalisé, attribuez-vous une récompense. Accordez vous une petite pause, achetez-vous quelque chose, cela va vous remotiver.

Ainsi, vous maintiendrez un sentiment d’accomplissement constant.

Repérer ses besoins motivationnels

Il arrive que pendant une longue période nous ne soyons plus motivés sans en comprendre la cause. Il est alors nécessaire d’entamer une démarche d’introspection de ses propres besoins motivationnels, de s’écouter et de respecter ces besoins. 

En d’autres termes, il s’agit de répondre à la question : 

Qu’est-ce qui vous motive à faire ce que vous faites ?

Selon les neurosciences, nous aurions 6 besoins motivationnels à satisfaire, certains prenant plus de place que d’autres selon les individus.

Les connaître et y répondre vous aidera à renforcer votre motivation et à prendre plus de plaisir dans votre travail :

6 besoins motivationnels

La boîte à outils de la motivation,
Laurence THOMAS et Sophie MICHEAU-THOMAZEAU

 

Pour chaque besoin, demandez-vous comment ils s’appliquent à vous. Par exemple, sur quels points avez-vous besoin d’être sécurisé ? A quel degré aimez-vous prendre des risques ? 

Déterminez ensuite les 3 besoins motivationnels qui dominent chez vous. 

Passez à l’action par des mesures concrètes et réalisables. Par exemple, pour nourrir mon besoin de certitude, mettre en place un entretien régulier avec mon supérieur, pour nourrir mon besoin d’être aimé, apprécié, prendre sa pause café avec des collègues. 

Expérimenter de nouvelles tâches

La monotonie peut étouffer la motivation.

Essayez d’ajouter de nouvelles missions, faites-vous confier de nouveaux projets ou de nouvelles responsabilités. Cela peut vous donner un regain d’énergie en vous sortant de votre zone de confort.

Le défi fait partie intégrante de la vie professionnelle. Il renouvelle l’intérêt, attise la curiosité et stimule la créativité. La maîtrise d’une compétence nous place dans une position confortable et sécurisée mais trop peu stimulée, il est probable que nous ressentions peu à peu davantage d’ennuis que de motivation. 

Le défi et la maîtrise sont des ingrédients difficilement mesurables. De plus, chaque individu ayant sa personnalité et son cadre de référence qui lui est propre,  il existe de multiples conceptions du défi et de la maîtrise

Jongler entre les deux peut s’avérer utile pour se motiver.
Par exemple, une période de maîtrise succède très bien à une période de challenge, et inversement. 

Pour rompre avec la monotonie, et vous voir confier de nouvelles missions, vous pouvez  également acquérir de nouvelles compétences dans votre domaine en vous formant. En parlant de formation, vous avez également la possibilité de sortir des sentiers battus en choisissant une formation atypique dont les retombées sont très intéressantes en matière de savoir être.

Prioriser l'équilibre entre vie pro/vie perso

On n’en parlera jamais assez, l’équilibre entre le travail et la vie personnelle est essentiel pour un grand nombre de facteurs dont le fait de maintenir votre motivation

On en parle aussi dans cet article : 9 conseils pour équilibrer vie professionnelle/vie personnelle.

Cet équilibre est parfois flou.

On aimerait ne plus amener de travail à la maison, passer plus de temps avec ses proches,  se lever à l’heure le matin pour faire du sport, moins regarder son téléphone mais on n’y arrive pas.
Tous nos domaines de vie se mélangent et nous n’arrivons plus à distinguer ce qui relève du privé et du pro. 

Le modèle d’Hudson fait état de 5 domaines de vie

  • le domaine professionnel : activités professionnelles
  • le domaine familial : parents, enfants, famille
  • le domaine conjugal : partenaire 
  • le domaine social : vie associative etc.
  • le domaine personnel : activités sportives, bien-être etc.

On se rend ainsi compte que dans le contexte privé, il y a de nombreux paramètres à prendre en considération.

Or, on a peu de temps pour tout concilier et on se retrouve à ne plus accorder assez de temps à certains domaines. Notre degré d’investissement n’est pas le même et nous en pâtissons car on aimerait accorder plus d’énergie à certains. 

Une astuce ? 

Faites le point en listant toutes les activités liées à ces 5 domaines de vie.
Notez le temps accordé à chacune.
Est-ce que le temps ainsi que l’énergie accordé vous satisfont ?
Si ce n’est pas le cas, réfléchissez et notez les répartitions que vous souhaiteriez.
Fixez-vous des objectifs et passez à l’action !  

Profitez par exemple de votre télétravail pour pouvoir faire des choses que vous ne pourriez pas faire en étant au bureau.
Pratiquez du sport, du yoga pendant les pauses, profitez du temps que vous auriez passé dans les transports pour éveiller votre cerveau.

Vous verrez, lorsque vous accorderez du temps à vos passions et à vos proches, vous rechargerez vos batteries et aborderez le travail avec plus d’enthousiasme.

Vous voulez encore plus d’astuces pour éviter que pro prenne le pas sur le perso ? Gérez votre temps grâce à ces 10 conseils.

Créer un environnement positif

81% des Français estiment que les qualités relationnelles constituent un facteur clé de réussite professionnelle

Enquête Elabe pour le cabinet Interactifs

Entourez-vous de collègues positifs et encourageants. Un environnement de travail sain et favorable sur site ou en télétravail, peut avoir un impact significatif sur votre motivation et votre attitude envers votre emploi.

Parmi les besoins essentiels exprimés par les salariés, le relationnel prend une part considérable dans la satisfaction de ceux-ci. Le soutien, la solidarité entre collègues, l’ambiance générale sont des critères qui vont non seulement fidéliser les salariés dans une entreprise mais également renforcer leur motivation

C’est pourquoi les entreprises accordent aujourd’hui de plus en plus d’importance à l’intégration de leurs salariés. Une perte de motivation entraîne par la même une perte de performance.

Vous n’êtes pas forcément manager mais vous pouvez tout de même agir sur l’ambiance générale au travail. Il suffit parfois d’une personne pour que les autres suivent. 

83% des employés déclarent préférer un travail moins rémunéré mais dans un environnement professionnel qualitatif

Enquête Elabe pour le cabinet Interactifs

Faites preuve d’esprit d’équipe et restez positifs face à certaines situations. 

De plus, afin d’éviter que l’atmosphère soit tendue, il suffirait parfois de faire preuve d’ouverture d’esprit ! Une personne qui ne sent pas jugée par ce qu’elle exprime sera plus à l’aise et cela favorisera la bonne entente de tous et par la même, la motivation de tous

D’ailleurs, ces propos en matière de communication rejoignent très bien un article que nous avons rédigé et qui soulève les erreurs courantes à éviter

Rester connecté à son “Pourquoi”

Rappelez-vous constamment pourquoi vous avez choisi ce travail et quelles valeurs il représente pour vous. Cela peut vous aider à rester focalisé sur l’objectif plus large.

Le sentiment de cohérence personnelle contribue à renforcer sa motivation. Se mobiliser autour de ses valeurs constituent un puissant booster dans l’action.

Qu’est-ce qu’une valeur ? 

C’est une évidence qui s’impose comme une ligne de conduite pour soi-même. Nos valeurs sont le résultat de notre éducation et de notre expérience. A travers elles, nous nous sommes forgés une représentation du monde et de nos principes. C’est pourquoi parfois nous avons du mal à comprendre certaines personnes, car nous ne partageons pas les mêmes conceptions. 

Nos valeurs guident nos actions. Ainsi, il peut arriver que nous ne voyons plus l’intérêt d’un travail et que nous perdons en motivation car il entre en conflit avec certaines de nos valeurs. 

Encore faut-il en être conscient et connaître ses valeurs ! 

Comment faire ? 

Identifiez-les et nommez-les. Ensuite pour chaque valeur demandez-vous quelle place lui accorder dans votre quotidien. Pour vous aider, vous pouvez utiliser une échelle sur 10. Enfin hiérarchisez vos valeurs afin de connaître les plus importante à nourrir. 

Etre bienveillant avec soi-même

N’oubliez pas que tout le monde a des moments de baisse de motivation. Ne vous culpabilisez pas pour cela.
Acceptez ces moments, prenez du recul si nécessaire, et revenez avec une nouvelle énergie.

Vous avez le droit de ne pas être toujours au top de votre forme. 

Lorsque cela vous arrive de manière récurrente, que vous sentez que vous n’avez plus le pouvoir sur votre vie et que vous manquez d’énergie, dressez une liste de parasitages que vous subissez dans votre vie. Hiérarchisez-les selon ce qui est le plus énergivore.  

Planifiez deux actions à traiter par semaine sur les activités énergivores se situant au top de la liste.

Vous pouvez également faire le point de là où vous en êtes aujourd’hui dans votre vie.

Revisiter vos réussites, vos échecs. Prenez conscience de votre capacité à rebondir. remémorez-vous des événements clés de votre vie. repérer ce qui saute aux yeux. Si lors de cet exercice vous comptez plus d’échecs que de réussites, tirez-en les enseignements nécessaires. Posez des objectifs et prenez des décisions pour la suite de votre parcours. 

Si vous vous sentez totalement dépassé, que votre corps vous intime de stopper cette course sans fin et que vous manifestez des symptômes du burn out, nous vous conseillons de consulter une personne compétente pour vous accompagner. 

Conclusion

Nous avons tous des moments de doute, des périodes où la routine et le découragement semblent prendre le dessus. Accueillez ces moments, mettez les mots dessus et prenez le contrôle de la situation. Vous avez le pouvoir de faire basculer les choses puisque votre motivation ne dépend que de vous ! 

Bien sûr, (re)trouver la motivation au travail est un voyage qui nécessite de l’effort, de la réflexion et de l’adaptabilité. Souvenez-vous que la motivation est quelque chose qui doit être nourri et cultivé. 

Testez alors ces 8 solutions et trouvez les stratégies les plus adaptées à vous. Une fois les bonnes méthodes trouvées, utilisez-les comme un guide pour éclairer votre chemin professionnel et redonner du sens à votre carrière.

Votre motivation est entre vos mains, alors faites-en bon usage et continuez ainsi à briller dans votre vie professionnelle.

 

Ces trucs et astuces vous ont plu ? Suivez-nous sur nos réseaux vous en aurez pleins d’autres ! 

Des contenus  gratuits qui te faciliteront la vie :

Retour en haut