10 conseils pour être heureux au travail

bonheur, bonheur au travail, vie professionnelle, épanouissement professionnel, bien être, heureux au travail, heureux, joie, équipe, collègues heureux

Laurine Stefanello

Co-Fondatrice et formatrice

Pourquoi si peu de gens s’épanouissent dans leur travail ?

Le monde professionnel est un lieu où nous passons une grande partie de notre vie adulte. Il est donc tout à fait naturel de chercher le bonheur au travail, car c’est là que nous investissons une quantité importante de temps et d’énergie.

Pourtant, nombreuses sont les personnes qui se sentent submergées par le stress, la pression, et les exigences professionnelles. Et dans ces conditions, la quête du bonheur au travail peut sembler difficile, voire impossible.

Cependant, il est crucial de comprendre que le bonheur au travail n’est pas une chimère. C’est une réalité à portée de main, une clé pour une vie professionnelle épanouissante. Chaque personne a un rôle à jouer dans la création d’un environnement de travail heureux.

Dans cet article, nous allons explorer les éléments essentiels qui contribuent au bonheur au travail.

Que vous soyez un entrepreneur aspirant à mettre à bien vos talents au service d’un projet qui vous parle, un  salarié en quête de sens dans votre emploi actuel, un manager souhaitant améliorer la satisfaction de votre équipe, ou simplement quelqu’un désireux de voir plus d’heures heureuses dans votre journée de travail, cet article est là pour vous aider à atteindre cet objectif. 

Non, le bonheur au travail n’est pas une tâche impossible et notre mission chez l’Aubaine est justement de vous guider dans cette direction. 

C’est quoi être heureux au travail ?

Bien sur, il n’existe pas de définition universelle du bonheur, chacun y apportera ses nuances, sa vision.

Le bonheur est un sujet complexe et le but ici n’est pas de partir dans un questionnement philosophique 😉. 

Mais il peut être interessant de se demander pourquoi certaines personnes très bien payées, travaillant dans des conditions a priori confortables ressentent un grand vide tandis que d’autres travaillant dans des conditions moins moins favorables se sentent comblées ? 

Le bonheur est multifactoriel, une rencontre d’éléments extérieurs et de facteurs internes, un état d’être qui se construit, se choisit plutôt qu’il ne se trouve au coin d’une rue.

Si nous prenons la question du bonheur au travail, plusieurs observations montrent qu’il évolue en même temps que l’évolution de notre rapport au travail

Car chaque génération a ses attentes, chaque génération renouvelle la carte “bonheur” de la génération précédente.

> Les baby-boomers par exemple sont restés fidèles à la même entreprise toute leur vie, ils voulaient plus que tout au monde fonder une famille, devenir propriétaire – un travail n’était qu’un travail. Avoir une famille et posséder une maison était le grand rêve américain.

> La génération X, marquée par les premières grandes vagues de chômage a mis l’emphase sur la sécurité de l’emploi, le salaire et l’équilibre vie pro-vie perso. On peux la qualifier de génération plus ouverte que leurs aînés, mais moins volatiles que celles qui ont suivi.

> Quant aux Millenials (génération Y), ils sont venus casser les codes des générations précédentes en attendant autre chose des entreprise que les génération précédente, notamment sur le plan éthique. Elles revendiquent plus d’indépendance (génération qui aspire à entreprendre)  et s’épanouissent dans la confiance mutuelle, les relations hiérarchiques horizontales, la mobilité et la flexibilité de l’emploi.

> La génération Z regroupant les personnes nées à la fin des années 90 dans un monde connecté, est quant à elle logiquement marquée par Internet, les nouvelles technologies, l’innovation. Ayant grandi au gré des crises économiques, environnementales, sanitaires … cette génération place les questions de santé mentale, développement durable, diversité, sens au travail sur le haut de l’échelle. 61% d’entre eux privilégient la qualité de vie au salaire

Ils veulent un travail valorisant et rester dans une organisation qui les aide à grandir et à se développer.

Aucune de ces générations n’ayant fondamentalement plus raison qu’une autre, prendre en compte ces différentes visions permet de jauger et de construire notre définition personnelle du bonheur professionnel.

Pourquoi c’est important le bonheur au travail ?

Quelles que soient vos motivations, votre vie professionnelle a une immense influence sur votre bonheur.

C’est d’autant moins un domaine à négliger car vous y passez les ¾ de votre temps et votre énergie, d’abord pour subvenir à vos besoins primaires mais aussi pour vous réaliser, vous sentir évoluer, contribuer.

Votre bien être au travail a un impact gigantesque sur votre efficacité et sur les autres aspects de votre vie.

Si vous êtes heureux au travail, vous serez plus créatif, performant et confiant

Votre carrière vous dira merci puisque dans cette même logique, vous multiplierez les chances d’évoluer, recevoir des promotions… 

Les effets dans votre vie personnelle n’en seront que bénéfique étant donné que cela viendra rejaillir sur votre équilibre global, sur vos autres activités. 

« Il faut être enthousiaste dans son métier pour y exceller. »

Denis Diderot

Conseils pour être heureux au travail

Réfléchir sur son équilibre de vie

Frederic Hudson, docteur à l’Université de Columbia et considéré comme l’un des pères du coaching a créé un modèle dans lequel il distingue 5 domaines de vie

  • le domaine professionnel
  • le domaine personnel
  • le domaine familial
  • le domaine du couple
  • le domaine social 

Chaque domaine s’influence indirectement, dans le bon comme dans le mauvais sens. En d’autres termes, si un domaine vous épanouit et vous nourrit particulièrement, cette énergie positive se répercutera sur les autres domaines de vie.

Ainsi, en prenant soin de votre vie personnelle à travers la pratiques d’activités qui vous font du bien (sport, art, activités manuelles, faire une pause etc.), en prenant du temps de qualité avec votre famille, votre conjoint(e), vos amis, en apprenant à déconnecter, votre vie professionnelle ne pourra que vous en remercier. 

Pour plus d’astuces découvrez notre article 9 conseils pour équilibrer vie professionnelle/vie personnelle.

Entretenir des relations humaines nourrissantes

Les relations que l’on entretient avec nos collègues comptent autant que le travail que nous réalisons.

Un certain Montesquieu a un jour dit « L’homme est un animal social ». Notre besoin de connexion aux autres, de se lier fait fondamentalement partie de notre nature.

Entretenir des relations positives, nourrissantes, respectueuses, chaleureuses avec nos collègues de travail contribue directement à notre épanouissement professionnel.

Ainsi, les efforts que vous déploierez pour améliorer ces relations, que ce soit en apportant votre aide dans leur carrière, en organisant des rencontres pour davantage vous connaitre, en vous montrant présent, à l’écoute, ces efforts feront une différence.

Apprendre à communiquer efficacement

Ce point rejoint le précédent. 

Apprendre à communiquer avec autrui est un art qui nous challenge chaque jour. 

Parce que cela implique de développer tout un panel de compétences : de la conscience de soi (de ses besoins, de ses peurs, de ses valeurs) de l’empathie, de l’écoute, de la confiance en soi, de l’affirmation de soi.

Parler de ses doutes, de ses inquiétudes, savoir poser ses limites, dire non, accepter de demander de l’aide, s’adapter à l’autre …. Tout cela participe à assainir les liens que l’on entretient avec ses collègues. Et d’ailleurs, ce n’est un secret pour personne, la communication efficace demeure la base de toute relation.

Plus on améliore sa façon de communiquer, plus on crée de la sécurité de ses relations et mieux on se sent pour travailler.

Savoir s’organiser

Lorsque vous planifiez efficacement vos tâches, définissez des objectifs clairs, gérez votre temps de manière judicieuse, vous réduisez le stress et augmentez votre sentiment d’accomplissement. 

De plus, une organisation professionnelle peut aider à maintenir un équilibre sain entre le travail et la vie personnelle, en vous permettant de prendre des pauses régulières pour vous ressourcer. Une bonne organisation, en plus d’augmenter le sentiment d’efficacité,  vous donne le contrôle sur votre journée et vous permet de maximiser votre potentiel.

Evoluer dans un environnement accueillant

Bien entendu, travailler dans une pièce lumineuse, non encombrée, propre, peu bruyante sera toujours plus agréable et confortable que l’inverse.

Un espace de travail bien aménagé peut également influencer le sentiment de bien-être. La présence de zones de détente, de plantes vertes ou d’éléments de décoration inspirant ne sont pas des détails à négliger lorsqu’il s’agit de cultiver le bonheur au bureau. 

Trouver du sens

Nous avons tous besoin de savoir que l’on a une place dans ce monde et que nous servons à quelque chose.

Garder en tête pourquoi nous faisons les choses participe à cultiver notre sentiment de bonheur.

Cela ne veut pas forcément dire que nous considérons notre profession comme une « vocation ». Mais cela veut dire que nous nous rappelons en quoi ce que nous faisons contribue à plus grand que nous.

Comment aidez-vous directement ou indirectement les autres à vivre leur vie ou faire leur travail ? Quel est l’objectif de la structure pour laquelle vous travaillez ?

Si vous travaillez pour un cabinet d’expertise comptable, vous aidez les personnes à ne pas cauchemarder sur leurs futures déclarations d’impôts.

Si vous êtes garagiste, vous permettez à une famille de partir en voyage sereinement.

Si vous travaillez pour une chaîne de restauration rapide, vous permettez à un étudiant de manger bon marché.

Du sens il y en a de partout et travailler jour après jour en sachant pourquoi on le fait demande de la volonté et de la pratique.

Se sentir évoluer

Selon Tony Robbins, l’être humain est façonné par 6 besoins qu’il cherchera toute sa vie à combler.

Parmi ces 6 nous pouvons noter le besoin d’évoluer, d’apprendre, de progresser.

Développer cet esprit de croissance en se mettant au défi régulièrement peut réellement faire une différence. 

Apprendre, maitriser une nouvelle compétence, sortir de notre zone de confort en acceptant des missions qui nous challengent… voici des options que nous vous invitons à tester.

 

Avoir des outils lorsque les choses ne vont pas dans notre sens

Au travail comme dans la vie, les choses se passent rarement comme on l’avait prévu. Un conflit avec le collègue, une charge de travail importante, des deadlines serrées … tout le monde a vécu cela.

L’idée n’étant pas d’espérer que la vie professionnelle soit chaque jour un long fleuve tranquille mais de s’adapter au mieux à ce qu’elle vient nous proposer. 

En ce sens, développer des compétences en gestion du stress, en gestion du temps, en leadership, en communication etc. peuvent faire une immense différence dans votre quotidien.

Lorsque nous commençons à les maitriser, nous anticipons moins les tuiles et sommes bien plus efficaces pour travailler.

Changer de perception

Le bonheur au travail, comme dans la vie en général, dépend en grande partie de notre perception et de notre façon de voir les choses.

Deux personnes confrontées aux mêmes défis professionnels peuvent réagir de manière radicalement différente en fonction de leur attitude et de leur perspective. Cela souligne l’importance de cultiver une mentalité positive au travail.

Cela ne signifie pas que les défis et les difficultés disparaissent, mais plutôt que nous pouvons choisir de les aborder avec une attitude résiliente et positive.

“La paix intérieure commence quand vous choisissez de ne pas permettre à une autre personne ou à un événement de contrôler vos émotions.”

Pema Chödrön

Faites-vous accompagner

L’investissement dans un accompagnement peut s’avérer une étape cruciale pour libérer son plein potentiel et atteindre un niveau de bonheur au travail qui semblait autrefois inatteignable. En fin de compte, il est important de reconnaître que demander de l’aide n’est pas un signe de faiblesse, mais plutôt un acte de courage envers son propre épanouissement professionnel.

Que ce soit auprès de coach, de psy ou autre n’oubliez pas que vous n’êtes pas seul et qu’à plusieurs, on va bien plus loin.
En ce sens, nous vous proposons des accompagnements dans les domaines de gestion du stress, gestion du temps, communication et entrepreneuriat, n’hésitez pas à nous contacter

Des contenus  gratuits qui te faciliteront la vie :

Retour en haut